Agriculture

Reconstruction du capital semencier : Casse tête des opérateurs

Plusieurs facteurs sont à l’origine du ralentissement de la commercialisation de l’arachide. La non disponibilité jusqu’à ce jour des financements, le manque de matériels au niveau de certains points de collectes, le marché parallèle mais surtout la reconstruction du capital semencier nous appris Alioune Badara Fall, operateur en marge du comité régional de développement tenu hier à la gouvernance.
« J’ai peur de la reconstruction du capital des semencier et il y a lieu de s’inquiéter parce que les chinois sont entrain d’acheter les graines. ».

CAMPAGNE - ARACHIDE: LA CRAINTE DES OPERATEURS

« Certes il y a assez de bonnes graines provenant dans d’autres localités mais les vendeurs font le mélange pour avoir de la qualité plus ou moins facile à vendre » signale Baye Cheikh Touré, opérateur au marché de Diourbel.

Et d’ajouter «ce mélange de graines va impacter sur la transformation de l’arachide en huile. C’est la raison pour laquelle le gouvernement devrait augmenter le prix du kilogramme pour aider les cultivateurs à s'en sortir ».
Auteur:BTnews

Démarrage de la campagne de Commercialisation de l’Arachide

Le comité national interprofessionnel de l’arachide a proposé au gouvernement un forfait de 210F. Monsieur Dailla Gueye, le chef départemental de l’agriculture de Diourbel confirme :
« Le gouvernement a validé la proposition lors de la rencontre interministérielle tenue la semaine passée et la campagne démarre officiellement ce 1 décembre 2016 dans toute l’étendue du territoire national ».
Auteur :BTnews

DIOURBEL : Les Cultures au stade de développement avancé

Abdoulaye Camara a manifesté ses sentiments de satisfaction du fait que la campagne a été préparée de sorte que le quota attribué à la région de Diourbel est bien réparti « Les producteurs ont apprécié la mise à disposition des intrants à temps et la distribution effectuée dans les conditions apaisées mais aussi de la qualité irréprochable en particulier des semences d’arachide » note le DRDR.

Campagne Agricole : La région de Diourbel est prometteuse

De façon générale, la délégation a noté que la campagne se porte bien au niveau de la région de Diourbel et est vraiment prometteuse « Ce que nous avons vu sur le terrain ne semble pas dénoter car nous avons noté aucune présence de parasites au niveau de la région » a dit Mamadou Sagne, Chef de mission de la suivie de la campagne et par ailleurs chef de la division semences en ajoutant « Nous n’avons pas entendu parler de la présence de quelconques prédateurs des cultures.

Un lot d’équipements d’une valeur de 70 millions à la disposition des femmes de Diourbel

« Les équipements tournent autour de 60 à 70 millions. C’est un lot composé de 21 moulins à mil, trois batteuses (2 à maïs et 1 à mil), d’une décortiqueuse à céréales et 12 prées à huile » a déclaré Mouhamadou Ndiaye, Chef service régional du développement communautaire de Diourbel.

D’après ce dernier, le comité régional avait fait la répartition entre les trois départements (Mbacké-Diourbel-Bambey) en fonction de la taille, du nombre de villages et les comités départementaux ont choisi les groupements en fonction de la polarisation et la production en mil ou en maïs.

Pages