Religion

Magal de Prokhane : Un hommage à Sokhna Diarra Bousso, la mère de Cheikh Ahmadou Ahmadou Bamba

Fille de Mouhamed Bousso, fils de Hammad, fils de Aliou Bousso, elle descend d’une lignée dont l’origine chérifienne attestée remonte jusqu’à l’Imam Hassan fils de Ali, fils de Abu Talib (Que Dieu l’honore), Mame Diarra Bousso, est parvenue en 1833 à Golléré, petite localité du Fouta.

De cette ascendance, elle a hérité d’une piété tellement pure, qu’elle a acquis le surnom de Jâratul-Lâhi, c’est-à-dire la Voisine de Dieu. A sa vénérée mère Sokhna Asta Wallo.

Diourbel : CRD Préparatoire du Gamou de Mame Thierno Kandji

Pour chaque service, des mesures ont été arrêtées. Ainsi, sur le plan sanitaire, des consultations gratuites sont prévues. Concernant la demande du comité d’organisation relative à l’installation d’une clinique bio naturel. Ahmadou Ndiaye a laisse le soin au service compétent d’y répondre « Nous allons voir si cette structure a l’agrément de pouvoir assister à ces types de manifestations », a-t-il souligné.

Le Khalif a axé son discours sur les valeurs fondamentales de l’Islam

Après avoir remercier le président de la République pour l’ensemble des efforts consentis pour la réussite exceptionnelle du magal, Serigne Sidy Mokhtar Mbacké a appelé les musulmans à respecter les chartes de l’Islam, l’apprentissage du saint coran, le retour aux fondamentaux de l'Islam, le respect de l'autorité, l'indulgence, le culte du travail ou encore la recherche de la paix sociale.

Le BERNDE étend ses tentacules à la MAC de Diourbel

Les détenus de la MAC de Diourbel ont reçu leur part du Berndé de la part de ce dernier. Un geste haut de valeur qui se traduit par un important lot de denrées et un bœuf pour couronner le tout.

Cet acte s’inscrit également dans un fort esprit de soufisme et de Khitma qui rappel la déclaration de Cheikh Saliou Mbacké qui disait « les seuls actes d’adoration qui restent en ce bas monde demeurent un amour profond en Cheikhoul Khadim et œuvrer pour Dieu à travers sa créature parfaite qu’est l’humain ».
Auteur :BTnews

TOUBA : Ab Daouda Diallo annonce de nouvelles dispositions sécuritaires

La sécurité, l'assainissement, la santé, l'hygiène, l'hydraulique, l'électricité, les transports, les télécommunications, le commerce ont été au centre des discussions. Ainsi, pour cette année, une grande innovation a été apportée sur le plan de la sécurité.

Selon le ministre de l'Intérieur et de la sécurité publique, l'Etat a mis les moyens pour assurer la sécurité. Pour une première au Magal, la Cité religieuse sera sécurisée au plan aérien par la Gendarmerie nationale.

LETTRE DE CHEIKH AHMADOU BAMBA SERIGNE A UN ROI

"J'invoque la Protection de DIEU contre Satan, le lapidé. Au Nom de DIEU, le CLEMENT et MISERICORDIEUX. Certes DIEU est mon Maître.

La Louange soit à DIEU qui fut toujours et qui ne cessera jamais d'être. Que la Paix et le Salut soient accordés au Prophète Muhammad, le Seigneur de tous les rois et de leurs ministres, le Maître de tous les hommes et de toutes les femmes, de même qu'aux membres de sa Famille et à ses Compagnons qui surent se départir des imperfections pour accéder à l’excellence.

PREPARATIFS DU 18 SAFAR A DIOURBEL

Avant l’arrivée du 18 SAFAR (Grand Magal de Touba), les diourbellois ont l’habitude de commencer la célébration à partir du 1er Safar mais certains débutent une semaine avant la marche pacifique. C’est le cas de Serigne Makhfousse Mbacké (Gaindé Borm Darou) et ses talibés qui ont commencé depuis hier.

Le safar est un événement de partage, de solidarité avec les pèlerins. Les populations s’activent dans les préparatifs : à monter des tentes, préparer des repas, café touba, laits, sandwich et autres pour les bienfaits du magal.

Pages