Aller au contenu principal
f

Plaidoirie des pensionnaires de la MAC de Diourbel

A l’occasion de la célébration de la fête de la femme, l’ONG tostan comme à l’accoutumé, est revenue pour fêter avec les femmes pensionnaires de la maison d’arrêt et de correction de Diourbel. Les détenus ont magnifié l’amélioration des  conditions et ont réservés des remerciements chaleureux à l’endroit des agents de la maison et des organisateurs.

 

« On ne sent plus que nous sommes en incarcération. Si les autres gardes du pays  étaient comme ceux de Diourbel, les détenus ne rencontreront plus jamais de problèmes. Je mange mieux que chez moi .Ce qui pèse, c’est la privation de liberté mais Dieu est Grand » a témoigné une femme.

 

Sur la demande récurrente sur l’allègement des peines et la rapidité du traitement des dossiers, le procureur de la République rassure que la justice est à terme, synonyme de liberté pour tous et promet de faire mieux.

 

 « Les peines du tribunal de Diourbel sont les plus allégés au Sénégal. Ce n’est pas encore de notre propre grès de vous envoyer en prison, si on pouvait sortir aujourd’hui avec vous, on allait le faire » a-t-il notifié aux pensionnaires.

 

 L’atmosphère détendue a prévalu tout au long de la cérémonie qui s’est terminée par la visite de la salle de réadaptation en construction et une séance de prières.

BTnews