Aller au contenu principal
g

MAGAL 2017 - GENDARMERIE: 110 personnes interpellées dont 26 arrestations et 6 homicides involontaires

La gendarmerie a établi son bilan d’après Magal. Ainsi, avec la mise en contribution des différentes Brigades et Postes de gendarmerie de la région de Diourbel, en plus des 898 hommes qui sont déployés sur le terrain, issus de différents escadrons.  Les pandores ont réussi pendant ce grand événement marquant la célébration du départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba, un grand exploit. La gendarmerie a eu à interpeller plus d’une centaine de personnes pour des délits de vol, outrage à agent de la force publique, vente d’alcool illégale, coups et blessures volontaires, abus de confiance, homicide involontaire, détention de chanvre indien, recel et viol.

La marée chaussée n’a pas aussi lésiné sur les moyens logistiques, pour sécuriser Touba et ses environs. Au total, 110 personnes ont été interpellés dont les 26 ont fait l’objet d’arrestation. Elles seraient poursuivies pour les différents délits susnommés. Parmi ces 26 individus arrêtés, six ont été interpellés pour vols, 3 personnes mises à la disposition du parquet de Diourbel pour outrage à agent de la force publique. D’autres individus ont été aussi interpellés puis déférés au parquet.

Touba étant une ville où la vente de l’alcool est interdite, la gendarmerie n’a pas été tolérante sur ce point. Les pandores ont arrêté une personne pour vente d’alcool illégale et deux autres personnes envoyées en prison pour respectivement coups et blessures volontaires et d’abus de confiance. Selon le chef Division communication de la gendarmerie, le Commandant Ibrahima Ndiaye, la gendarmerie avait pris toutes les dispositions pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens, à l’occasion du grand Magal de Touba. Elle a aussi assuré la surveillance des axes routières qui mènent vers Touba; mais également elle a pu gérer les gares routières au niveau de Touba.

Dans ce genre de manifestation, les accidents de circulent n’en manquent pas. Sur ce, la gendarmerie est parvenue à mettre la même sur 6 personnes ayant commis des accidents entrainant involontairement des morts, qui sont poursuivies d’homicide involontaire. Pour les huit autres individus, six ont été arrêtés pour usage et détention de chanvre indien, un pour recel et le dernier est poursuivi pour des faits de viol. Ces 26 personnes pourraient passées à l’audience spéciale des «délinquants» du Magal .

 

JULES SOULEYMANE NDIAYE

 

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.