Les ferrailles génèrent des millions à Diourbel

Les ferrailles génèrent des millions à Diourbel

Le métier de collecte de ferrailles est un domaine plus ou moins méconnu par certains, cependant, ça rapporte beaucoup d'argent. Les collecteurs disent l’avoir choisir pour se procurer du gain.

« Nous l’avons choisi parce que c’est un métier productif. Il nous permet de subvenir aux besoins familiaux » souligne un responsable des collecteurs.

Face au chômage extrême qui prévaut dans le pays, ces derniers ont réussi à trouver une occupation. Ils descendent sur le terrain pour collecter de la ferraille qu'ils revendent à des clients potentiels, qui à leur tour la transforment à d’autres fins.

« Nous chargeons le produit dans des camions et l’acheminons aux chinois qui achètent la charge entre 800 000 et 900 000F » révèle un des leur. Et d’ajouter « Chaque collecteur peut avoir le jour jusqu’à 30 000Frcs ».

Ce métier regroupant pour la plupart des jeunes (hommes et femmes) qui étaient sans espoir et étant souvent des soutiens de familles, méritent encadrement et prise en charge parce qu’ils sont toujours en contact avec le métal, pouvant causer de graves accidents mais surtout le tétanos.

on